• Slide Uless

Comptes satellites pour l'économie sociale et solidaire

L’ULESS soutient l’élaboration de statistiques complètes sur l’économie sociale et solidaire au Luxembourg.

Depuis 2012 le STATEC et le Département de L’Economie sociale et solidaire ont établi une coopération pour mieux connaitre l’économie sociale et solidaire au Luxembourg. Grâce au registre statistique des entreprises, le STATEC a analysé l’impact économique et non-économique des entreprises sociales et solidaires au Luxembourg. En 2012, environ 7.8% des salariés étaient employés dans une des 1064 entreprises sociales. Depuis 2000, le nombre des entreprises sociales et les emplois concernés ont connu une hausse importante. Ainsi, les actions de ces entreprises favorisent la cohésion sociale et réduisent les inégalités relatives au mal-être social. Les entreprises sociales et solidaires améliorent la qualité de vie des résidents au Luxembourg et, en particulier, des plus pauvres, des chômeurs et des immigrants.
Les entreprises sociales incluent les associations sans but lucratif, les établissements d’utilité publique, les fondations ainsi que les entreprises enregistrées dans le secteur économique «Santé et action sociale» : 66.45% des entreprises sociales en 2012 étaient des «Associations sans but lucratif», 14.47% étaient des «Sociétés à responsabilité limitée», et 7.24% étaient des «Sociétés coopératives». L’économie sociale est composée principalement de petites et de très petites entreprises, tandis que les moyennes et les grandes entreprises représentent presque 9% de l’économie sociale.
En 2012, il y avait environ 3.17 entreprises sociales pour 100 entreprises au Luxembourg, employant presque 27751 salariés. Les femmes représentaient environ 2/3 des salariés de l’économie sociale. Elles étaient principalement employées dans le secteur de l’éducation (68.10%), et le secteur de l’hôtellerie et de la restauration (63.73%). Les hommes étaient employés surtout dans le secteur de l’agriculture et de la chasse (74%), le secteur manufacturier (63%), et le secteur immobilier (56%). Entre 2000 et 2012, la croissance de l’emploi de l’économie sociale et solidaire atteignait 12.88% par an.
En utilisant en plus du registre des entreprises, l’enquête GEM (Global Entrepreneurship Monitor), réalisée en 2013 au Luxembourg, le STATEC montre, dans une analyse annexe, que l’économie sociale et solidaire améliore significativement le bien-être de la population luxembourgeoise. En particulier, l’économie sociale et solidaire permet de réduire les inégalités relatives au mal-être social, tels que le sentiment d’exclusion sociale, qui est particulièrement présent parmi les personnes socio-économiquement vulnérables comme les personnes ayant de très faibles revenus, les personnes en recherche d’emploi, ou les immigrés, du fait de leur statut qui rend l’intégration difficile. Ainsi, l’économie sociale et solidaire est un important facteur pour le bien-être des citoyens et améliore la qualité de vie au Luxembourg.
Pour aller plus loin dans l’analyse de l’économie sociale et solidaire, notamment pour déterminer la valeur ajoutée, il faut établir des comptes satellites des unités productives qui font partie du secteur, sur base d’une méthodologie internationale.

Plus...